C’est la part du temps que nous passons dans des espaces clos. Logements, écoles, bureaux, transports… la majorité de notre quotidien a lieu en intérieur. Pourtant, l’air y est 5 à 10 % plus pollué qu’en extérieur.

Différents polluants peuvent être présents au sein des bâtiments. D’origines diverses (matériaux de construction, produits d’entretien, usages, occupants…), ils sont susceptibles d’avoir un impact sur la santé et la productivité des occupants.
Ce constat concerne notamment les établissements scolaires qui accueillent des élèves tout au long de l’année dans des lieux fermés (salles de classe, cantine, gymnase…).

En réponse, les équipes Vertuoz d’ENGIE Solutions offrent la possibilité d’améliorer durablement la qualité de l’air des bâtiments et salles de classe grâce à l’IoT et la Data, via la pose de capteurs de CO2.

Mais pourquoi investir dans des capteurs de CO2 ? Quels en sont les bénéfices ? On vous explique. ⤵

 

Qu’est-ce qu’un capteur de CO2 et quel est son utilité ?

Les capteurs de CO2 sont de petits boitiers permettant de :

  • Mesurer la concentration de gaz carbonique dans une zone fermée.
  • Mesurer le besoin d’aération dans un espace clos.
  • Déterminer la qualité de l’air respiré.
  • Indiquer visuellement lorsque l’air est saturé et qu’il est temps de renouveler.
  • Suivre à distance les données d’ambiance (température, humidité…) et les alertes.

Pratiques et peu encombrants, ces dispositifs peuvent être installés dans des salles de classe sans porter atteinte à la concentration des enfants et permettent une réaction immédiate des personnes présentes dans la pièce, ce qui en font d’excellents indicateurs de la qualité de l’air intérieur.

 

 

Pourquoi est-ce important de mesurer la qualité de l’air intérieur ?

Une mauvaise qualité de l’air peut avoir des conséquences néfastes sur la santé et la productivité des occupants.

 

En intérieur, de nombreuses études démontrent qu’une forte concentration en CO2 (à partir de 2 %) pourrait entrainer progressivement :
– Des maux de tête,
– Une augmentation de la tension artérielle,
– Une réduction de l’acuité auditive,
– Des difficultés à respirer.

Cela pourrait également affecter l’efficacité des occupants en impactant :
– leur productivité,
– leur faculté à résoudre des problèmes,
– leur faculté à se concentrer et à mémoriser,
– leur faculté à prendre des décisions.

Les établissements scolaires sont donc particulièrement concernés. L’amélioration de la qualité de l’air intérieur au sein des salles de classe permettrait de limiter l’impact des polluants et du CO2 sur la santé des élèves et de faciliter leur apprentissage.
Par ailleurs, la qualité de l’air intérieur a récemment pris un nouveau tournant dans le contexte sanitaire actuel.

 

En quoi les capteurs de CO2 luttent contre la propagation de la COVID19 ?

L’air neuf permet de diluer et d’extraire les aérosols potentiellement contaminés par le coronavirus. Par conséquent, il est essentiel d’aérer régulièrement et massivement les espaces clos regroupant un certain nombre de personnes à l’image des établissements scolaires.

Selon les connaissances scientifiques disponibles à date, certains virus se transmettent majoritairement de deux façons : par aérosol et par gouttelettes.

Pour plus d’informations à ce sujet, rendez-vous sur le site du Ministère des solidarités et de la Santé.

Ces substances peuvent se déposer sur les surfaces à proximité immédiate de l’émetteur ou se mélanger à l’air ambiant.
C’est pourquoi, le Haut Conseil de la Santé Publique et le Ministre de l’Education nationale, recommandent vivement le recours aux capteurs de CO2.

 

Une subvention publique pour faciliter l’achat des capteurs de CO2 aux établissements scolaires

Cette mission a été confié aux collectivités territoriales. Pour cela, l’Etat a débloqué un fond de 20 millions d’euros qui pourrait être augmenté en fonction des besoins et incite fortement à s’en servir.

Cette subvention est calculée selon 3 critères :

  • Le nombre d’élèves pour un montant forfaitaire de 8€ par élève.
  • Le nombre de capteurs achetés et livrés pour un montant forfaitaire de 50€.
  • Le coût réel d’acquisition.

➡ La date limite d’achat des capteurs de CO2 est fixée au 15 avril 2022.
➡ La date limite de dépôt d’une demande de subvention est fixée au 30 avril 2022.

Au mois de décembre 2021, seulement 20% des écoles primaires étaient pourvues de ces dispositifs.

 

Vous êtes intéressés par la pose de capteurs et souhaitez en savoir plus ?

Les équipes Vertuoz allient expertises IoT et en Data Science et Analytics afin de proposer des solutions complètes s’adaptant au plus près des besoins des clients.

 

 

En résumé, avec les solutions Vertuoz il est possible :

  • De suivre le taux de concentration de CO2 dans les locaux.
  • D’être accompagné dans la mise en place d’indicateurs pertinents
  • De proposer des solutions telles que :

➡ La mise en place d’un service d’alertes lorsque le seuil fixé est atteint.

➡ Le pilotage et la régulation des systèmes de traitement d’air à distance.

  • D’améliorer durablement la qualité de l’air dans les salles de classe.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Contacter un expert

 

Sources :
Anses.fr – Le Figaro.fr. – Futura sciences.com – Hcsp.frMinistère des Solidarités et de la Santé (solidarites-sante.gouv.fr)Aide du gouvernement à l’achat de capteurs de CO2 | CordiaPublicsenat.frKandu.frWho.intIs CO2 an Indoor Pollutant? Direct Effects of Low-to-Moderate CO2 Concentrations on Human Decision-Making Performance (nih.gov)