Depuis 2 ans, ENGIE Solutions Sud-Est conduit un projet innovant de co-pilotage des réseaux de chaleur de la région, de Sochaux à Aix-en-Provence, en passant par Clermont-Ferrand et Annemasse : la salle d’hypervision Predity. Pour faciliter les échanges et favoriser l’efficacité énergétique, le projet utilise les outils d’analyse de Vertuoz Industri.e. Les résultats sont aujourd’hui si convaincants que le modèle Predity est une démarche nationale qui sera reproduite dans l’ensemble des agences ENGIE Solutions.

PRED– comme prédiction, ITY– comme IT, PRED-ITY : la prédiction grâce aux technologies de l’information. « Installée à Lyon, la salle d’hypervision Predity est un poste de co-pilotage, pour manager, observer, anticiper et améliorer nos installations dans la région Sud-Est », décrit Bernard Sayve, Responsable technique des réseaux de chaleur et des centrales d’utilités d’ENGIE Solutions Sud-Est.

 

Aider chaque exploitant à optimiser les performances énergétiques de son site

« Le projet Predity vise à aider l’exploitant aussi bien sur les fondamentaux de fiabilité de son installation que sur l’optimisation avancée de son rendement », rapporte Bernard Sayve. « Pour chaque installation, nous travaillons en trio : le responsable du site, le manager d’actifs, qui gère plusieurs réseaux de chaleur, et moi-même, en tant qu’Energy Manager. Nous devons coopérer étroitement, partager nos analyses des données recueillies à partir de capteurs installés sur le réseau. Pas question d’utiliser un tableau Excel, trop personnel. Il nous faut un outil collaboratif, interactif, rapide, capable de traiter et d’analyser nos data : Vertuoz Industri.e a été choisi. »

Les trois acteurs ont accès au même écran central, qui affiche en temps réel le taux de disponibilité et les performances énergétiques des installations. Les exploitants sur site proposent régulièrement des idées pour faire des économies : un nouveau réglage, l’engagement d’une source de chaleur (biomasse, énergie fatale, cogénération ou gaz) plutôt qu’une autre…

« Ensemble, nous étudions les cas métier, estimons les bénéfices. C’est tout l’intérêt de l’organisation avec Predity : chacun apporte son expérience » explique Bernard Sayve. Ensemble, ils se servent de l’outil Vertuoz Industri.e pour confirmer leurs hypothèses à partir d’indicateurs pertinents. L’exploitant sur site, pilote cet essai en temps réel et la plateforme recueille les données, les traite, les analyse… De cette manière, ils voient sur leurs écrans, sur site et dans la salle Predity, si la réalité est conforme à leurs projections. Si c’est le cas, ils intègrent l’idée dans leur activité métier sur le réseau. C’est une aide précieuse à la décision !

 

Exploiter les bonnes pratiques et anticiper les opérations de maintenance

« Sur l’écran, on a accès en temps réel à un « benchmark » de bonnes pratiques, renchérit-il. J’explique : quand on observe une amélioration tangible sur un site, on peut l’appliquer aux autres installations ! » Et ce n’est pas tout. A partir des informations du réseau, l’outil Vertuoz Industri.e permet de prédire les performances énergétiques, en fonction de scénarios d’activation des générateurs d’énergie. ENGIE Solutions privilégie les énergies renouvelables : des choix qu’il faut anticiper car les chaudières ont une forte inertie. Les mises en marche des générateurs doivent être planifiées à l’avance, en considérant les conditions météorologiques ou le planning de congés, et c’est ce que permet la modélisation.

« L’organisation avec la salle d’hypervision Prédity offre des bénéfices pérennes, conclut Bernard Sayve. Des bénéfices qui se calculent en taux croissant d’utilisation des énergies renouvelables, mais aussi en économies financières. Aujourd’hui, le co-pilotage des réseaux avec l’outil Vertuoz Industri.e nous permet de gagner en une semaine ce qu’il nous coûte en un mois ! »

En synthèse, notre approche est de partir des activités métier de chacun et de voir en quoi Vertuoz Industri.e peut aider à améliorer la performance énergétique, en se focalisant sur les bons indicateurs.

 

En chiffres, la région Sud-Est

18

Réseaux et centrales d’utilités.

34  

Centrales de cogénération.